05 AVR 18 0 commentaire
Du nouveau à la Polyclinique La Pergola !

Du nouveau à la Polyclinique La Pergola !

Arrivée de deux nouveaux médecins, ouverture d’une consultation de traitement de la douleur, travaux de modernisation ou encore création d’un pôle médical de spécialistes : la Polyclinique La Pergola à Vichy fourmille de projets.

 

La Polyclinique La Pergola a créé un pôle médical de consultations qui regroupe aujourd’hui 9 spécialistes : un médecin du sport (Dr Edoh), un cardiologue (Dr Kouzez), un stomatologue (Dr Amrouche), un gynécologue (Dr Damey), un angiologue (Dr Gagnière), un radiothérapeute (Dr Dumesnil), une diététicienne (Mme Marcaggi), une spécialiste du traitement de la douleur (Dr Grossmannova) et une spécialiste en médecine physique et de réadaptation qui propose entre autres, des consultations de certification d’aptitude à l’utilisation du fauteuil roulant électrique (Dr Rarau).

 

Ce pôle se situe au 1er étage de la clinique et réunit des compétences médicales spécialisées favorisant ainsi le travail en pluridisciplinarité pour les professionnels et facilitant l’accès à un avis spécialisé pour les patients. En effet, ces consultations avancées permettent aux patients d’obtenir un rendez-vous avec un spécialiste, à proximité de leur domicile.

 

 

Deux nouveaux médecins
L’équipe médicale de la Polyclinique La Pergola s’est renforcée ces derniers mois avec l’arrivée des docteurs Benjamin François, chirurgien orthopédique et traumatologique, et Katerina Grossmannova, anesthésiste-réanimateur, diplômée en traitement et en évaluation de la douleur.

 

Depuis janvier dernier, le Dr Grossmannova a mis en place une consultation de traitement des douleurs chroniques, tous les lundis. Définie comme une douleur quasi quotidienne pendant 3 mois et rebelle aux traitements conventionnels, la douleur chronique concernerait près d’un tiers des Français. Migraines, céphalées, lombalgies ou encore sciatiques : le Dr Grossmannova tente de soulager les douleurs et d’apprendre aux patients à mieux vivre avec, en les rendant acteur de leurs soins. Pour obtenir un rendez-vous, il faut d’abord avoir consulté un médecin spécialiste ou généraliste.

 

Ancien Assistant des Hôpitaux de Lyon et ancien chef de clinique à la faculté, le Dr François s’est quant à lui, installé à la Clinique en février dernier. Il est spécialisé en chirurgie de la hanche et du genou, en chirurgie du sport et dans le traitement de l’arthrose. Il a organisé avec ses trois confrères orthopédistes de la clinique, une soirée scientifique destinée aux professionnels de santé le jeudi 29 mars dernier. Au programme de cette soirée : anatomie de l’épaule, prothèse de hanche, arthrose du genou et arthropathie acromio-claviculaire, souvent développée chez les patients sportifs ou les travailleurs manuels, qui provoque de fortes douleurs à l’épaule. Plus de 70 professionnels de santé ont participé à cet événement.

 

Pour rappel, La Pergola a également mis en place depuis 5 ans, une unité de premiers soins pour la prise en charge de la traumatologie et des urgences non vitales permettant un accès dans la journée à un avis de spécialiste. Sans rendez-vous et sans dépassements d’honoraires, cette structure permet de répondre à la saturation des services d’urgences.

 

Mais ce n’est pas tout ! L’arrivée d’un troisième médecin, un angiologue, est attendue à la Polyclinique La Pergola dans le courant de l’année 2018. Pour Pascal Rivoire, le directeur de l’établissement : « Ces nouveaux recrutements s’inscrivent dans la stratégie qui a toujours été celle de la Polyclinique : offrir à la population de l’Allier une médecine de proximité de haut niveau. »

 

 

Programme de modernisation
Par ailleurs, la Polyclinique La Pergola continue sa métamorphose. En 2016, l’établissement lançait un programme de modernisation sans précédent, estimé à 5,5 millions d’euros. « Cette année, nous attaquons la dernière phase de travaux », explique le directeur. La salle de kinésithérapie va doubler sa superficie pour accueillir les patients hospitalisés et ceux en hôpital de jour. De plus, les chambres du 2e étage, et leur salle de bains, seront modernisées. « L’objectif est d’améliorer davantage la qualité des soins des patients et les conditions de travail des soignants », souligne Pascal Rivoire.


Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.